Dragon Ball Z ButĂŽden

Dragon Ball Z Butoden 3 / ăƒ‰ăƒ©ă‚ŽăƒłăƒœăƒŒăƒ«Z 超歊闘䌝3 /

dragon-ball-z-3-ultime-menace-super-nintendo-snes-011_m
Petit jeu, faite la comparaison entre cet écran de présentation et celui de Butoden 1 : attention évolution graphique importante !

Et voici le vilain petit canard des trois Ă©pisodes de la Super Famicom. Butoden 3. Il s’agit de l’opus de « trop ». DĂ©veloppĂ© en 8 mois, ce jeu bien que trĂšs popularisĂ© par la presse d’Ă©poque s’est gratifiĂ© une trĂšs mauvaise rĂ©putation en raison de son contenu trĂšs radin. Butoden 3 intervient alors que le manga rĂ©vĂ©lait la trĂšs belle mort hĂ©roique de Vegeta. A partir de ce constat, le roster ne pouvait ĂȘtre trĂšs complet compte tenu des Ă©vĂ©nements futurs.

Les personnages

dbz3sn007

Par ailleurs, beaucoup de personnages manquent Ă  l’appels, comme dit plus haut, les jeux de combats ne s’offusquaient pas de supprimer tels personnages d’un volet Ă  l’autre. Broly restera donc exclusif Ă  Butoden 2 jusqu’Ă  Budokai 2 sur Playstation 2 et de devenir un phĂ©nomĂšne commercial sur les prochains jeux.

dragon-ball-z-3-ultime-menace-super-nintendo-snes-019Reprenant exclusivement la partie de Majin Boo, ou tout simplement le dernier Tenkai Ichi Budokai, les personnages sont donc issus de cette pĂ©riode. Je regrette nĂ©anmoins la non prĂ©sence de Spopovitch qui Ă©tait important Ă  ce moment de l’histoire. Bien que mineur dans l’action Ă  ce stade du manga, Kuririn aurait Ă©tĂ© le bienvenu Ă©galement vu que dĂ©jĂ  disponible sur l’unique jeu Dragon Ball sur Megadrive. Et surtout Piccolo, mais nĂ©anmoins, Son Gohan adulte lui reprend quelques coups. N°18 quant Ă  elle hĂ©rite d’un coup spĂ©ciaux de Yuri Sasaki de King of Fighters.

KaĂŻĂŽ Shin ne dispose pas de Meteor Smash (tout comme N°18) mais peut ĂȘtre trĂšs Ă©fficace si le joueur est expĂ©rimentĂ©, en raison de sa technique pour paralyser associĂ© ensuite Ă  un kikoha devastateur. Dabra est un bon personnage mais il n’est pas aussi marquant qu’un Bojack ou un Broly. Ses coups sont trop « sages » et malgrĂ© son crachat, il ne sort pas du lot. Ironi du sort, le chef de projet du jeu IgosaĂŻ rĂ©vĂšle que ses coups spĂ©ciaux ont Ă©tĂ© difficile Ă  mettre au point. Majin Boo est un cauchemard Ă  cause de ses roulades qui ont quelques prioritĂ©s.

Son Goten et Trunks, des personnages vĂ©ritablement nouveaux sont trĂšs expoitables et amusant Ă  jouer malgrĂ© leur petite taille. Trunks du futur est Ă©galement jouable via un cheat, ses sprites ont Ă©tĂ© retouchĂ©s pour l’occasion. Un petit bonus apprĂ©ciable.

Le Gameplay est il vraiment identique au second ?

dragon-ball-z-3-ultime-menace-super-nintendo-snes-015

Le Gameplay est tout de mĂȘme mieux recentrĂ© puisqu’il ne permet plus les injustices du second opus. En effet les enchainements ne traversent plus le terrain et sont moins punitifs si ils sont parrĂ©s. D’ailleurs l’enchainement vedette de GokĂ» dans Butoden 2 est devenu trĂšs lent dans son dĂ©roulement et moins Ă©fficace.

Le fait de pouvoir se dĂ©ployer dans l’air quand on veut est un sacrĂ© atout, il n’est donc plus possible de coincer son adversaire. Donc le jeu gagne en stratĂ©gie et les abus sont moins frĂ©quents.

Ce qui est dommageable par contre, c’est que les petits kikoha ne vont dĂ©sormais plus en diagonales. Seul le Kienzan de N°18 rĂ©ussit cet exploit de souvenir.

Mode de jeux … Argh !

Capture d’écran 2014-08-21 Ă  20.58.57

VoilĂ  le principal problĂšme du jeu et pourquoi il a autant Ă©tĂ© boudĂ©, Bandai n’a pas eu le temps de peauffiner un mode de jeu aussi original que le mode histoire du prĂ©cĂšdent jeu. Un mode versus, un championnant et c’est tout ! Le jeu se fait souvent descendre par les plus jeunes qui ont dĂ©couvert la licence par un Budokai 1 et son fameux mode histoire. A l’Ă©poque, cette absence de mode n’avait pas Ă©tĂ© si poussĂ© que ça et surtout pas par la presse mais j’y reviendrais. Il faut dire que le contexte surfait sur l’uppercut de la lĂ©gende saien (grrr ce nom) et la critique y Ă©tait moindre. A croire que le cahier des charges s’est reposĂ© sur la conception des nouveaux personnages.

Le chef de projet de Butoden 3, IgosaĂŻ rĂ©vĂšle qu’ils ont travaillĂ© en 6 mois sur toutes les animations des personnages, aux parades un tantinet plus nombreuses par rapport au second en effet.

La réception de la presse

Soyons clair, la presse de l’Ă©poque Ă  tout fait pour ne pas froisser les fans inconditionnels du manga. Seul GrĂ©goire Hellot du magazine Joypad rĂ©vĂ©lait que le jeu Ă©tait assez feignant dans son contenu, mais que malgrĂ© la note du test, les fans seront nombreux Ă  se le procurer, ce n’est pas faux. Chris de Player One met Ă©galement en avant le manque de nouveautĂ©s. Les autres magazines comme Console + vante les mĂ©rites de ce nouveau Dragon Ball malgrĂ© tout. De nombreux magazines annexes mettront en couverture le duo Son Goten / Trunks pour mieux se vendre.

Aujourd’hui la tendance chez les fans est inversĂ©e, et tous sont presque unanimes sur ce jeu. Il est loin d’ĂȘtre mauvais et son gameplay propose des nouveautĂ©s intĂ©ressantes, impossible de spammer comme un fou avec l’enchainement de Son GokĂ» (vous ne pouvez pas savoir combien de fois ça m’est arrivĂ© ! ). C’est apprĂ©ciable mais hĂ©las pas assez pour combler les attentes.

Le chant du cygne des Butoden aura finalement lieu sur Sega Saturn, toujours développé par Tose Software. Mais ceci est une autre histoire.

 

nouvelles collegamento

Soyez le premier Ă  commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*