Emblem of Roto : Enfin

Je continue le manga Emblem of Roto, je ne vous cache pas que j’ai achetĂ© les premiers tomes un peu par habitude, le dessin Ă©tant un peu vieillot par rapport aux lĂ©gendaires Dragon Quest la QuĂŞte de Dai ou Dragon Ball qui sortait en parallèle. Pourtant, les derniers tomes sont vraiment excellents !

Et voilĂ , je me devais donc de revenir dessus … Beaucoup avaient conclus que le manga serait moyen en raison des deux premiers tomes qui par bonheur ne reprĂ©sentent en rien le manga ! 🙂

DĂ©jĂ  il faut souligner que l’histoire du manga ne reprend pas les codes du shĂ´nen actuel (oui je sais c’est logique), et on est radicalement surpris par les sacrifices de quelques alliĂ©s. Sur un forum, nous Ă©tions beaucoup surpris de la conclusion du tome 8 se terminant avec le fameux sort « Kamikaze« . D’autant qu’il s’agissait d’un personnage rĂ©gulier, et aucun signe annonciateur semblait aller dans ce cheminement lĂ .

 

emblem-of-rotoExcellente bataille face a Gunung le roi des Carnassiers qui disposait une armĂ©e assez importante, le manga ne se prive pas pour montrer quelques planches assez violentes surtout sur Arus et Yao. Le sort de ce pauvre Tarkin est Ă©patant. Le mangaka semblait attendre que Poron rĂ©veille son potentiel pour remplacer l’expĂ©rimentĂ© Tarkin.

Et parlons en de Poron qui est une bonne surprise au rĂ©cit. D’abord un piètre clown, gentiment boulet, il devient un sage extrĂŞmement utile dotĂ© d’un troisième Ĺ“il (yeah !). Finalement Pop de DQ la quĂŞte de Dai semble ĂŞtre la parfaite fusion de Poron et Kira sur bien des aspects.

Ce petit dĂ©mon de Jagan est bien redoutable, le combat tant attendu avec Arus est arrivĂ© dans le tome 10, le hĂ©ros subit sa première Ă©crasante dĂ©faite. Jagan semble ĂŞtre invincible, encore plus avec les artefacts des gĂ©nĂ©rations de Roto. La scène ou revĂŞtit l’armure de Roto semble tout droit tirĂ© d’un Ă©pisode de Saint Seiya ! Les trois seigneurs qui accompagnent Arus semblent en comparaison plus dangereux sur Jagan puisque le combat est beaucoup plus Ă©quilibrĂ©.

Quant Ă  Arus, qui incarnait me posait problème dans les premiers tomes devient beaucoup moins lisse. Le passage oĂą il est effrayĂ© Ă  l’idĂ©e de mourir par l’Ă©pĂ©e de Jagan est diaboliquement efficace ! Autant les dĂ©faites pour un hĂ©ros de shĂ´nen, c’est clairement un classique, personne ne pourra le nier mais y lire un hĂ©ros qui est tremblotant et suppliant presque de le laisser en vie, c’est cool !

La suite du manga promet quelques bonnes rĂ©vĂ©lations … Que va devenir Aster (le troisième hĂ©ritier de la branche Roto), Le Roi Dragon semble toujours ĂŞtre Ă©vincĂ© du rĂ©cit mais quand va t il passer Ă  l’action directement ?  Les scènes d’actions me parlent beaucoup plus Ă  prĂ©sent, l’avantage du manga est de rĂ©gulièrement proposer des combats par groupe. Les hĂ©ros ont donc tout le loisir pour mettre en valeur les attributions de chacun. Dans le tome 11, Poron pratique le sort « AccĂ©lĂ©ration » ce qui permet Ă  Arus, Kira et Yao d’esquiver une attaque facilement. Ca Ă  l’air de rien, mais c’est diablement efficace Ă  lire.

VoilĂ , agrĂ©ablement surpris par les derniers tomes et j’attends la suite avec une grande impatiente, d’autant que l’Ă©diteur Ă  rendu sa parution mensuel.

En bonus, un petit trailer Japonais sur le manga Roto no MonshĂ´ – MonshĂ´ wo Tsugu Monotachi he (la suite de Emblem of Roto) qui date de 2005 :

https://www.youtube.com/watch?v=UKT40VT1Xbw

nouvelles fonte

Soyez le premier Ă  commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*