Spider-Man : La Saga du Clone

D’ailleurs je parlais de Norman Osborn ci dessus, mais quel retour ! On sent que ça Ă©tĂ© mĂ»rement prĂ©parĂ© cette nuit du bouffon ! Il y a des petits airs de films d’horreurs, comme le fameux « je suis ton pire cauchemars » de Norman :

Norman Osborn

C’est con, mais ça marche complètement ! Il rĂ©vèle quelques informations sur sa rĂ©surrection mais les dialogues sont d’une intensitĂ©s ! Ben Reilly est hĂ©las Ă©cartĂ© trop vite du champ de bataille, mais son heure de gloire Ă©tait dĂ©jĂ  passĂ©e. Il y a mĂŞme un petit cotĂ© ShĂ´nen de manga lorsque le bouffon vert envoie ses bombes sur l’araignĂ©e, mais malgrĂ© les coups et les blessures, Spiderman continue de se relever tel un chevalier d’AthĂ©na.

spider invincible

Bien sĂ»r,cela faisait parti des plans d’Osborn d’Ă©chouer si prĂŞt du but comme d’habitude. Quoi qu’il en soit, cette belle conclusion est restĂ© dans les anales et a bouleversĂ© le monde de l’araignĂ©e Ă  jamais :

  • Ben Reilly ne reviendra jamais, laissant Peter le seul et lĂ©gitime Spiderman
  • Norman Osborn est bel et vient vivant et Ă  jamais. Aujourd’hui, il reste un des adversaires les plus populaires de la maison Marvel !

Cette saga qui m’a fortement fait sensation , elle m’a beaucoup sensibilisĂ© sur les dessinateurs. J’Ă©tais jusque lĂ  habituĂ© Ă  lire des manga, et comme chacun sait, le dessinateur Ă©crit du dĂ©but Ă  la fin les chapitre. Ici avec les Comics, c’est tout autre comme nous le savons tous. Et ça en devenait assez grotesque d’un chapitre Ă  l’autre :

IMG_5383
Mark Bagley dans toute sa splendeur

IMG_5385

 

 

Je pense que c’est assez parlant. Je ne connais absolument pas les faits d’armes de Sal Buscema (image de droite) qui Ă©tait au bord de la retraite mais je maudissais tout ses chapitres, d’une relative laideur. Et le pire c’est qu’il passait souvent après Mark Bagley, ainsi on avait un Ă©pisode magnifique sur Dr Octopus et puis vint sa mort et c’Ă©tait le massacre unilatĂ©rale … Ne rendant pas du tout hommage Ă  ce personnage emblĂ©matique de l’univers Marvel.

Un autre dessinateur qui m’avait marquĂ© Ă©tait Ron Lim, il Ă©tait extraordinairement talentueux. J’ignorais Ă  cette Ă©poque lĂ  qu’il avait participĂ© Ă  la quĂŞte de Thanos (rĂ©Ă©ditĂ© il y a peu).

VoilĂ  pour cet article. Aimer cette saga pour Judas Traveller, Scrier et son cotĂ© mystique, c’est assez amusant, dĂ©routant et Ă©trange comme choix (on doit pas ĂŞtre très nombreux sur terre). Finalement, comme très souvent avec les artistes, j’aurais apprĂ©ciĂ© ce que eux mĂŞme ont reniĂ©s par la suite. Au final comme j’ai pu l’Ă©crire en haut, il y a de très bonnes parties, voici ce que j’ai le plus apprĂ©ciĂ© dans cette saga :

  • Judas Traveller prenant le contrĂ´le de Ravencroft
  • Le fantomatique Scrier partageant ses secrĂŞts
  • Kaine le clone ratĂ© de Spiderman tuant le Docteur Octopus (malgrĂ© les dessins de Buscema)
  • La mort de Tante May très Ă©mouvante
  • Spidercide qui rĂ©cupère la mĂ©moire devant la tombe de Oncle Ben et Tante May
  • Le procès de Spiderman avec ce salaud de Carnage
  • Spidercide face Ă  Scarlett Spider et aux New Warriors
  • Scarlett Spider, Spiderman et Venom sur la planète des Symbiotes !
  • Le retour de Norman Osborn et bien sĂ»r la mort de Reilly
  • Le journal de Norman Osborn !

VoilĂ  une saga très irrĂ©gulière en terme de qualitĂ©s, mais qui mĂ©rite nĂ©anmoins une seconde relecture. Il est dommage que les Ă©ditions Omnibus de Marvel charcutent quelques très bons morceaux de la saga. Il est vrai que ses 2 libres de 800 pages sont très intĂ©ressants en plus de la nouvelle traduction, malheureusement, quelques oublies trop importants sont lĂ©gions. Et c’est justement une belle bĂŞtise de ne pas avoir mis tout Ă  la fin le Journal d’Osborn, pièce maitresse pour la comprĂ©hension de l’histoire !

Pharmacie en ligne leggi l’articolo

Soyez le premier Ă  commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*