Pegasus Symphonie – Palais des congrès

Et voilà le concert est terminé, et il y  a des choses dire (ou à redire). Déjà, une première chose qui a son importance, il s’agissait d’une nouvelle édition du premier concert qui avait lieu au Grand Rex. Le choix musical est très similaire excepté pour 4 – 5 morceaux et ce en raison des invités inédits sur cette session.

KawashimaDéjà il faut signaler la présence de Kazuko Kawashima, la cantatrice très célèbre de Saint Seiya, lors du premier concert, Marie Cordier avait la lourde de tâche de lui succéder sur quelques thèmes. Hélas pour des raisons purement artistiques, elle ne participera pas à la composition du cinquième film.

En 2008, lors d’un projet portant le nom de Ragen Blue, concocté par un fan Français, elle ny participera pas également en raison de difficulté vocal.  Finalement avec ce concert, elle prouve n’a rien perdue de sa superbe, Kazuko Kawashima est LA spécialiste du chant dans Saint Seiya, et les  morceaux qu’elle a participé sont toujours aussi séduisants, du grand art. Sans vouloir critiquer le travaille de Marie Cordier, ce concert Pegasus Symphonie rectifie grandement le tir sur les merveilleuses mélopées de Saint Seiya. Sa présence fut un soulagement pour des thèmes aussi inouïes que « Dans un rêve ». Bravo aux organiseurs d’avoir invité une telle artiste.

Matsuzawa-YumiLa seconde invitée est moins connue mais n’en n’est pas moins remarquable, il s’agissait de Yumi Matsuzawa, la chanteuse du générique Chikyuugi des OVA du Junikyû. Son timbre si particulier avait beaucoup étonné, puisque le générique qu’elle interprétait rompait avec les autres génériques de la série plutôt « rock ».

Nobuo Yamada n’étant pas là pour assurer Pegasus Fantasy contrairement au précédent concert, c’est Yumi Matsuzawa qui reprendra le flambeau tout en s’aidant du public.

Le concert commence, et petite déception me concernant, la playlist est très similaire au précédent concert. Alors oui, j’adore les musiques de Saint Seiya, j’écoute régulièrement quelques thèmes mais pas forcement ceux du sanctuaire mais plutôt ceux des 5 films. Je rêve encore et toujours d’un concert réservé exclusivement aux musiques d’Abel.

Là où ce concert a une utilité, c’est que la balance de son est tout à fait correcte, bye bye les violons inaudibles du Grand Rex. Vous pouvez vous amuser à comparer le thème OUVERTURE du précédent concert avec celui-ci, le résultat est un KO direct par le second.

Bien sûr, on regrettera que le second acte soit si pauvres en musiques d’Asgard, et en plus la musique Yûjô no Cosmo rejoint cette partie pour une raison inexpliquée.

Même chose pour la mini saga Poséidon, qui se limite véritablement à Dead and Symphonie, les autres musiques étant celles d’Abel. Le choix des musiques s’étant effectué par le groupe symphonique, le choix s’est opéré par rapport aux instruments, il est était donc rigoureusement impossible de voir débarquer un orgue de nulle part pour illustrer la partition de Lucifer.

Venons aussi à une des nouveautés du concert, les vidéos pendant les musiques. Honnêtement, le résultat était rarement convainquant … Donnant l’impression de voir un épisode de la série, mais surtout, les musiques composées ne correspondaient en rien aux vidéos choisies sur le moniteur. Le résultat aurait probablement pu être jubilatoire, mais au lieu de ça non sauf pour quelques exceptions. Par exemple, pour Dead and Symphonie, on peut y voir des extraits exclusivement sur Sorrento, ça parait normal comme ça mais c’est ce qui était attendu pour les autres musiques. Quel dommage … On sentait que l’orchestre avait comme objectif de faire :

  • 1 musique pour les 5 héros.
  • 1 musique pour les Silvers Saints
  • 6 – 7 musiques pour accompagner la marche du sanctuaire
  • 3 musiques pour accompagner Asgard
  • 3 musiques pour accompagner Poséidon
  • Quelques musiques en bonus

Bon je ne serai cependant pas très honnête pour ne pas rappeler qu’un étrange mélange s’est effectué pour présenter la fin de la saga Asgard.

Cependant, et sur ce qui nous intéresse à savoir la musique, ce concert était largement supérieur au précédent. Et mention spéciale à la harpiste du groupe qui est parvenue à insuffler tout son talent sur le morceau du film Abel. Et surprise, elle effectue un travaille tout aussi remarque sur le célèbre thème de Mime ou celui de Pandore du Junikyû. Hélas je ne connais pas son nom, le programme n’a pas renseigné les noms du groupe, un comble !

Yumi Matsuzawa revient également pour chanter l’Ending du Junikyû, qui est imparable. Le concert se termine naturellement (ça va devenir une tradition) par l’increvable Pegasus Fantasy. En outre, il faut souligner la présence de Bernard Minet qui fait sa pub pour le prochain concert nostalgique de dessins animés (en Français quelle question).

Pour résumé, ce concert balaye le précédent, c’est ni plus ni moins ce qu’on aurait dû avoir directement pour faire la fine bouche. Maintenant, si un troisième concert à lieu, bien évidemment que j’espère que la playlist sera modifiée permettant aux très nombreuses  musiques cultes des films Asgard, Abel, Lucifer (oui oui, même ce film) et du Tenkai d’être sublimées comme ils le méritent.

Et pitié, si vidéo, il faut impérativement revoir les associations des musiques qui étaient plus que maladroites.

MP3 du concert de Pegasus Symphonie

Les Plus :

  • Kazuko Kawashima présente pour le meilleur !
  • Plus de problèmes de sons notamment sur les violons !
  • Quelques thèmes cultes sublimés par ce concert 🙂
  • 2h30 de musiques Saint Seiya
  • Yumi Matsuzawa, une surprise inattendue.

Les moins :

– Trop de musiques du sanctuaire et pas vraiment les meilleures.
– Des vidéos qui bugs en plus d’être généralement déployées n’importe comment.
– Si suite il y a, il faut revoir la playlist !
– Pourquoi est-ce que le programme ne révèle pas les noms du groupe d’orchestre ?
– Bernard Minet …

Pegasus Symphonie Palais des congrès

Be the first to comment

Laisser un commentaire