Souvenirs de Marnie

Souvenirs de Marnie est le dernier film en date du studio Ghibli. Pour √™tre honn√™te j’y allais √† reculons car les derni√®res productions de la firme ne m’avait pas s√©duit, je songe au dernier film de Miyazaki dans lequel je ne me suis pas du tout senti concern√©, il s’agissait pourtant du film testament du r√©alisateur culte. Le film est r√©alis√© par Hiromasa Yonebayashi √† qui on doit le tr√®s bon Arrietty. Le film est brillant √† plus d’un titre.

SOUVENIRS+DE+MARNIE+PHOTO1Bri√®vement, l’histoire nous pr√©sente Anna, une fille de 12 ans tr√®s timide, se pr√©sentant comme √©tant une personne hors du cercle des autres protagonistes. Elle vit chez ses parents adoptifs, on devine tr√®s vite qu’elle est atteinte d’asthme. Pour ce faire, sa m√®re adoptive l’envoie √† la campagne (Hokka√Įdo). Anna outre qu’elle sera r√©ticente √† s’associer aux jeunes filles du village sera attir√©e par une √©trange maison (une sorte de manoir) : La maison des Marais ! C’est ainsi que commence le film … Cet endroit semble si familier pour Anna, sa qu√™te sur ses origines ne fait que commencer. Marnie, cette femme √©tincelante habitant dans la demeure myst√©rieuse pourtant inhabit√© en apparence, est-elle bien r√©elle ?

Que dire, d√©j√† que la simplicit√©, √ßa √† du bon parfois. Oui le d√©but est assez classique, et pourtant √ßa fonctionne √† merveille, peut √™tre parce que je n’ai pas l’habitude de voir dans un film Ghibli un protagoniste n’√©tant pas tout blanc. Anna a v√©ritablement un mauvais caract√®re envers les autres filles de son √Ęge, sa sociabilit√© est √† remettre en cause. On le sait sur quelques petites phrases en fin de sc√®nes, et √ßa fait du bien ce bol d’air frais.

Marnie et ses cheveux

Marnie quant √† elle intervient plus tard, d’abord de mani√®re myst√©rieuse, car nous voyons sa silhouette de dos √† deux reprises au bord de la fen√™tre. Son identit√© r√©elle constitue le pivot du film, le tout √©tant men√© avec brio. Les r√©ponses √©tant √©parpill√©s dans le film, les dialogues sont tr√®s minutieux et il faudra surveiller attentivement les noms pouvant sortir de la bouche de Marnie. Quelques sc√®nes po√©tiques valent vraiment le d√©tour, je songe √† la danse √©toil√©e des deux h√©ro√Įnes. Ce qui est remarquable, bien qu’ayant les cheveux courts, Anna ne ressemble pas √† un gar√ßon manqu√©, pourtant la seule pr√©sence de Marnie bouleverse le tout, au point qu’on a l’impression d’y voir un couple h√©t√©ro sur certains plans, une co√Įncidence ?

Plus le film avance, et plus on se doute de la v√©rit√© concernant Marnie. Et malgr√© la th√©matique propos√© du film, qui pourrait facilement avoir des allures de films d’horreurs, le film se contente de nous livrer une histoire pleines de romantismes. Les moments o√Ļ Marnie n’est pas pr√©sent, la maison devient naturellement vide. Malgr√© ce myst√®re dont Anna prend conscience, cela ne l’effraie nullement, de toute fa√ßon, elle se consid√®re elle-m√™me comme √©tant une personne anormale.

Marnie
Marnie

La gu√©rison d’Anna ne s’effectue pas par un simple tour de magie, le film est tr√®s propre l√† dessus. Un voyage initiatique proche du ghotique. Bizarrement, Marnie d√©gage quelque chose d’√©trange, son design √† un petit quelque chose qui la rend vraiment unique (et terriblement attachante). Au final, c’est peut √™tre cela qui m’a le plus fascin√© dans ce film, une histoire surr√©aliste mais qui v√©hicule beaucoup des sc√®nes oniriques ! Je suis d√©finitivement conquis !

Vivement la sortie Blu Ray ūüôā

 

 

site Internet Sildenafil

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*