Dragon Ball Z : Broly, pourquoi ce succès ?

O√Ļ que vous alliez sur les forums, vous aurez toujours un Broly90, Brolytheboss sur les forums. Ce personnage venant tout droit du huiti√®me film de Dragon Ball Z est un personnage terriblement populaire dans le monde. J’avais critiqu√© par le pass√© quelques films sur Dragon Ball Z, eh bien revenons sur le huiti√®me qui est tant adul√©.

Casting du film
Casting complet du film, on appréciera le changement flagrant de taille de Broly

D√©j√† pour commencer, le film sur Broly (Br√Ľle !! Combat sanglant, combat ardent, super combat d√©cisif !!) n’est pas mon favoris √† titre personnel, mais il tr√®s int√©ressant. J’avais d√©j√† commenc√© √† analyser le film sur le Wikia de Dragon Ball, donc je vais reprendre quelques √©l√©ments de ce que j’avais √©crit √† l’√©poque ici. Pour info, Minoru Maeda quitte le staff de Dragon Ball, c’est d√©sormais¬†Tadayoshi Yamamuro qui reprend le flambeau, il apporte un vent frais √† ce film.

Le huiti√®me film 010mettant en sc√®ne Broly, beaucoup d’√©l√©ments sont instaur√©s dans ce film et la licence ne sera jamais plus comme avant avec la cr√©ation du personnage. Alors que les pr√©c√©dents films surfaient sur l’histoire du manga qui paraissait en parall√®le, reprenant ainsi des sc√®nes du manga en forme de clin d‚ÄôŇďil la plus part du temps … Yamauchi Shigeyasu qui r√©alise seul ce film (il √©tait accompagn√© dans le troisi√®me film) reprend l’histoire du tome 24 des Super Saiyajin et il constate qu’en effet, les propos d√©tenus par Giny√Ľ et Vegeta ne font pas exactement √©chos avec les Super Saiyajins actuels. On peut constater que Son Gok√Ľ se refuse √† tuer un Freezer d√©coup√© par sa propre attaque par exemple. Alors que selon Giny√Ľ, un Super Saiyajin aime les combats et s’adonne √† la violence.

Et surtout, il existe plusieurs Saiyajins contrairement √† ce qu’annon√ßait la l√©gende des milles ans. Avec tout ces √©l√©ments, le film cr√©e donc un stade exclusif¬†: le stade du Super Saiyajin l√©gendaire. Et seul le design de Broly sera d’Akira Toriyama, tandis que son background sera assur√© par le sc√©nariste et le r√©alisateur du film.

Voil√† pourquoi Broly am√®ne une certaine coh√©rence sur la trame du manga bien que n’y figurant pas, car il incarne √† la perfection ce Saiyajin sauvage et assoiff√© de sang que d√©crivait quelques personnages. C’est gr√Ęce √† cette formidable coh√©rence que la plupart des fans l’imaginent parfaitement le personnage s’int√©grer dans le manga avec les r√®gles d’Akira Toriyama. Voil√† une des raisons du succ√®s du personnage.

Broly_eŐĀbauche
Broly aurait pu avoir des cheveux bleus

Si les croquis pr√©paratoires d’Akira Toriyama sont connus de tous, il n’en n’est pas de m√™me sur les premi√®res colorations. Les pamphlets des films Dragon Ball Z r√©v√®lent souvent des informations in√©dites, et notamment des √©bauches, des plans non utilis√©s dans la version finale. Concernant le huiti√®me film, un dessin r√©alis√© par l’√©quipe du film est tr√®s int√©ressant. D√©j√† parce que la couleur des cheveux n’√©taient pas finalis√©s, et les cheveux sont alors bleus fonc√©s. Par ailleurs, le d√©cors fait d’avantage penser √† des ruines sur terre et non √† la plan√®te Shamo, √©tonnant !

Broly_victorieuxMais revenons au film, Broly y est √©videment la vedette du film, il faut pr√©ciser que la moiti√© du film constitue le combat que m√®ne Gok√Ľ et ses amis face √† lui. Le personnage est terriblement puissant et Yamauchi Shigeyasu choisit de d√©velopper un style de combat tr√®s particulier pour ce colosse, un soin assez remarquable et qui fait mouche aupr√®s des spectateurs. De m√™me que Broly est aussi bien cruel sur le plan physique que sur le plan psychologique, il d√©truit en effet la plan√®te Shamo et brise ainsi tous les espoirs de ses habitants esclaves de la plan√®tes Vegeta. De m√™me qu’il brise en quelques secondes la fiert√© de Vegeta,

Autre exemple de cruaut√©, il conseil m√™me d’√©carter Son Gohan √† son p√®re, mais il sait pertinemment qu’il pourra aller le d√©nicher violemment quelques instants apr√®s. Sur le plan physique, sa transformation √©voque quelque peu le stade Super Saiyajin Dai 3 Dankai de Trunks pour la position de ses cheveux et bien s√Ľr ses muscles.

Son Gok√Ľ vs Broly√Čtrangement, Broly est √©nerv√© par l’arriv√© de Son Gok√Ľ, il ne parvient plus √† dissimuler son √©nergie malgr√© la technologie de son p√®re. Il garde en lui une rancune profonde envers Son Gok√Ľ et ses pi√®tres g√©misseurs lorsqu’il n’√©tait qu’un b√©b√©. Une id√©e assez d√©concertante, une pareille haine est-elle capable de se cr√©er uniquement sur cela ? Le personnage devient alors obnubil√© par Son Gok√Ľ, il doit p√©rir absolument, et ne cessera de prononcer son nom. A mon sens, les sc√©naristes ne pouvaient pas cr√©er une sc√®ne plus √©lev√©e que celle de Gok√Ľ b√©b√© … Mais la volont√© du film √©tait de cr√©er un flash back commun sur les deux personnages centraux. Et c’est avec cette histoire que Broly ait g√™n√© au derni√®rement lors du duel final. Ironiquement, Son Gok√Ľ frappe sur l’abdomen de Broly, l√† o√Ļ il avait re√ßu ce coup de poignard du p√®re de Vegeta, et qui a permis cette victoire ? Vegeta justement. L’ironie ponctue ce film.

Toutefois, cette √©tonnante haine, fait rappeler √† Paragus que son fils est n√© le m√™me jour que Gok√Ľ chamboulera ses plans √† jamais.

Le potentiel de Broly semble y √™tre infini, puisque sa puissance semble augment√© en permanence au point qu’il semble presque en souffrir lorsqu’il a mis Ko, Trunks, Gok√Ľ et Gohan. Le d√©bat du protagoniste fait toujours d√©bat encore aujourd’hui. Il faut souligner que lors de l’√©laboration du personnage, le stade du Super Saiyajin 2 et 3 n’existaient pas, pas plus que les fusions. De plus, Akira Toriyama n’a jamais introduit un classement de puissance avec les personnages issus des films, et bien qu’il ait con√ßus son design, il n’a √©tablit aucune r√®gle, ni de consignes sur ce personnage.

KameŐĀhameŐĀha_sur_BrolyUne des s√©quences m√©morable du film est certainement le Kam√©ham√©ha que d√©coche Son Gok√Ľ sur Broly, la puissance de cette attaque fait forcement mouche √† celui qu’avait re√ßus Cell √† port√© cet par une ruse. Seulement ici, Broly n’essaie absolument pas d’esquiver et se contente de l’encaisser pleinement et ce sans aucun dommage. Un constat qui p√©trifie de peur le h√©ros. Une sc√®ne imparable en efficacit√© !

ParagusParagus est souvent un personnage oubli√© par les fans, en raison qu’il n’est gu√®re situ√© comme un combattant dans le film, c’est avant tout un fin strat√®ge et son plan a √©t√© √©labor√© avec beaucoup de finesses, profitant de la collision d’une √©toile √† celle d’une plan√®te sur laquelle il se trouve. Il est relativement bien inform√© sur ce qui se passe sur terre, et connait m√™me l’existence de Bardock, peut √™tre l’a t il connu¬†? Ce n’est pas impossible. Il se montre comme son fils (mais √† moindre mesure) assez cruel, notamment lorsqu’il tue Moah, un de ses sbires sans v√©ritables raisons. Toutefois, il n’avait pas pr√©vu que son fils r√©agirait de la sorte en voyant Son Gok√Ľ, Ses plans √©choueront au m√™me titre que le Roi Vegeta, et tout comme Babidi, Ho√Į et quelques autres protagonistes, sa cr√©ature se retournera contre lui.

Roi VegetaAlors que dans le troisi√®me film, les origines de Tullece √©taient brumeuses, se contentant de reprendre l’histoire de Son Gok√Ľ, sauf qu’il aurait bien s√Ľr accomplit sa mission, l’explication sur le sort de Paragus et Broly est tr√®s travaill√©e. Nous y voyons donc un Roi Vegeta beaucoup plus sanguinaire que les autres fois. On le savait d√©j√† tr√®s orgueilleux √† l’id√©e d’ob√©ir √† Freezer dans l’√©pisode 78 de Dragon Ball Z, mais ironiquement, il disposait dans ses rangs une arme capable de mettre fin √† tout ses ennuis.

Mais il se refuse d’imaginer que le guerrier tant attendu est Broly et s’oppose donc √† Paragus car ils ne sont pas du sang royal. Une fiert√© et orgueil encore plus d√©mesur√©es que ce que le spectateur imaginait sur ce personnage. Et pour ne rien laisser au hasard, il d√©truira la plan√®te dans laquelle il avait laiss√© pour mort Paragus et Broly, mais malgr√© toute sa cruaut√©, le Roi Vegeta √©chouera une nouvelle fois. Une histoire bien sombre et totalement interne des Saiyajins. Rarement une telle histoire n’a √©t√© aussi sombre dans les films de Dragon Ball, il faudra attendre le 13√®me film avec Tapion pour d√©couvrir une histoire tout aussi passionnante.

Il faut souligner la brillante interprétation du très regretté Iemasa Kayumi qui donnait vie à la mégalomanie de Paragus, au même titre que Dolbal dans le second film de Saint Seiya.

Dragon_Ball_film_violentDans les ann√©es 90, la Toei Animation ne se souciait gu√®re de la violence,¬† rappelez vous de Hokuto no Ken ou des atroces illusions du Phoenix dans Saint Seiya. Aujourd’hui, la Toei Animation s’est consid√©rablement adoucit. Dans ce film, m√™me si le r√©alisateur joue sur des jeux d’ombres, on y trouve l’une des sc√®nes les plus violentes. En effet Broly est y est poignard√© alors qu’il n’est encore un b√©b√©, et probablement par le Roi Vegeta en personne (la dague royale qu’on aper√ßoit bri√®vement). Une sc√®ne tr√®s choquante.

Piccolo_et_VegetaLe r√īle de Vegeta est tr√®s diff√©rent des autres films, cette fois ci le personnage apparait d√®s le d√©but du film, et se sent tr√®s concern√© par l’existence du Super Saiyajin l√©gendaire, pour lui c’√©tait une fable que lui racontait son p√®re. Il se refuse d’y croire comme son p√®re et il le poursuit en vain pendant une petite partie du film, il en fait donc une affaire personnelle. Le r√©alisateur cerne tr√®s bien la rivalit√© qu’il y a entre lui et Son Gok√Ľ, et on peut dire sans se tromper que la fiert√© de Vegeta sera mise √† l’√©preuve sur la derni√®re partie du film. Sans Vegeta, les h√©ros ne l’emportaient pas.

D’ailleurs, autre indication int√©ressante, lorsque Broly se r√©veille, Vegeta est t√©tanis√© par la peur, rappelant ainsi l’instinct des animaux lorsque ceux ci se retrouvent face √† un lion. Selon Paragus, cela est d√Ľ parce que Vegeta un est Saiyajin pur. Les remontrances de Piccolo et surtout la d√©faite de Son Gok√Ľ permettront au prince de redevenir ce qu’il a toujours √©t√©

TempsUne autre caract√©ristique tr√®s singuli√®re du film, la bataille dure plusieurs heures, voire presque une journ√©e enti√®re, ce qui est suffisamment rare pour √™tre soulign√© dans un film, et quelques √©l√©ments nous l’informe. Par exemple, la d√©faite de Piccolo n’est pas montr√©, il r√©appara√ģt plus tard avec ses v√™tements en lambeaux. M√™me chose lorsque Vegeta affronte Broly, Trunks encaisse un coup de poing d√©vastateur puis le d√©cors √©volue, sugg√©rant qu’il y a eu une sorte de jeu de chasse √† la souris entre Vegeta et Broly. Le troisi√®me film faisait des ellipses de ce genre, notamment lorsque Gok√Ľ prenait la rel√®ve apr√®s la d√©faite de Yamcha sur Cacao, on y voyait peu apr√®s un Chiaotzu vs Rezun sugg√©rant l√† encore que la bataille faisait rage depuis un moment, tout comme la narration qui sugg√®re que Gok√Ľ¬† a mis en lieu s√Ľr Son Gohan (sc√®ne non montr√© dans le film), un attribut du r√©alisateur.

Fin de BrolyLa sc√®ne de fin est souvent sujette √† d√©bat, en effet lorsque Son Gok√Ľ assimile l’√©nergie de ses amis, Broly concentre sa force et ses cheveux deviennent √©galement jaunes. Il s’agit probablement d’un effet de r√©alisation instaurant l’id√©e que pour leur dernier assaut, Broly et Son Gok√Ľ sont √† √©galit√©, et donc qu’il fallait ¬ę¬†uniformis√©¬†¬Ľ cela. Est ce que cela signifie que Broly lutte-t il avec son v√©ritable pouvoir, et que les cheveux jaunes marquent son potentiel ultime (ou la v√©ritable apparence d’un Super Saiyajin l√©gendaire), le myst√®re reste intact.

Finalement, je pense avoir tout dit ou presque sur les points importants de ce film, il est vraiment tr√®s remarquable et se diff√©rencie des pr√©c√©dents films avec une facilit√© d√©concertante. L√† o√Ļ les autres films proposaient des sc√©narios assez proches de la trame du manga, le huiti√®me film rompt totalement avec ce mod√®le l√†. Bien s√Ľr des rares sc√®nes sont reprises, comme le kam√©ham√©ha comme je le disais plus haut, mais en d√©tournant les r√®gles, un peu comme pour le troisi√®me film.

Si Broly est devenu tr√®s populaire, c’est parce qu’il est un Super Saiyajin mais fonci√®rement mauvais, et √ßa cela plait beaucoup et son background est tr√®s int√©ressant m√™me si je m‚Äôinterroge encore et toujours sur son traumatisme envers Son Gok√Ľ b√©b√© qui est tr√®s d√©concertant mais je comprend les raisons du sc√©nariste.

Le talent du r√©alisateur lui a permis de consid√©rablement se d√©marquer d’un Super N¬į13, Docteur Uiro, ou encore Cooler qui pique la plupart des techniques de son fr√®re. Il y a v√©ritablement un soin apport√© sur les effets sp√©ciaux, notamment sur les gigantesques kikoha verts de Broly, s’ajoute √† cela que le film dure plus longtemps que les autres, je suis persuad√© que le budget allou√© du film est largement sup√©rieur aux pr√©c√©dents, mais impossible de le v√©rifier.

Voilà enfin mon petit article sur un film Dragon Ball.

cliquez ici Sildenafil

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Please copy the string XAQa4u to the field below: