Dragon Ball Z Les Tenkaichi

Dragon Ball Z Tenkaichi 2 / Dragon Ball Z Sparking Neo

Quel grand jeu ce Neo Sparking, c’était en 2006 ! Si ça n’avait pas été une trilogie, on pourrait presque penser que ce jeu aurait suffit à faire de Spike un développeur exemplaire aux yeux des fans. Un jeu qui améliore grandement le premier. Ayant écouté attentivement les fans, Spike revoit sa copie, cette fois-ci, le joueur pourra transformer son personnage en cours de partie ! Le jeu atteint donc un niveau déjà beaucoup plus confortable.

Le roster met l’accent sur les personnages issus des films.

Et là incroyable, un nombre incroyable de personnages font leur apparition, pour beaucoup d’entre eux, ça sera la première fois dans un jeu de combat (Garlic Jr était déjà présent dans les RPG sur Famicom). Soit 24 nouveaux personnages (bon ok 22 PS2 et 2 de plus sur la version Wii). Les exigences des fans ont été largement repoussé, et plus jamais ça sera la même chose dans la communauté des joueurs avec cet opus. En nous offrant de tels personnages, qu’aujourd’hui, à chaque nouveau opus annoncé, les fans veulent (ou prennent pour acquit) qu’ils faut intégrer tous personnages déjà disponibles sur Playsation 2, un débat auquel je ne vais pas m’attarder très longtemps.

Quelle claque, Garlic Jr, N°13, Slug, Tapion, Thales Hirudegarn ont enfin le droit d’être jouer dans un jeu de combat. Même le gros Janemba est désormais là (la version finale du personnage était présente) Viennent s’ajouter des personnages plus discrets comme Yajirobé. Le monde de Dragon Ball GT continue de s’établir avec le terrible Lï Shen Long.

Mode histoire Neo Sparking

Le mode histoire … Mon dieu parlons-en ! C’est sans nul doute le meilleur mode histoire crée dans jeu Spike ! Il s’agissait d’un mode ressemblant à celui de Budokai 3 en y ajoutant des éléments de RPG, le personnage contrôlé pouvait donc obtenir des cartes pouvant optimiser son niveau. En revanche, et ce contrairement à Budokai 3, il n’y avait pas véritablement de lieu secret, pas la possibilité de trouver des niveaux bonus. Autre petit bémol, les combats se faisaient sous forme de chapitre, et ce d’une manière un peu linéaire, exemple Gokû vs N°13, Vegeta vs N°13 etc.

Ce qui était génial à titre personnel, c’est que le joueur progressait en même temps que l’histoire de Dragon Ball Z. Vous ne faisiez pas encore de Dragon Rush de malade au début contre Raditz, et après quelques batailles, il devenait possible de réaliser des prouesses en même temps que l’histoire prenait de l’ampleur. Une sensation qu’on ne peut vivre qu’une fois (après avoir un niveau élevé, c’est fini).

Il est possible de combattre en tag, pour le mode histoire, c’en est très agréable comme par exemple face à Nappa, ce qui force l’immersion, car dès qu’un personnage est trop blessé, on l’évacue. Le Tag est également présent pour le mode versus, changeant radicalement la donne des personnages. Le gameplay s’était affiné sur le corps à corps, offrant d’autres possibilités. Par exemple, si votre jauge était à fond, vous n’étiez pas obligé de faire une attaque ultime, mais juste foncer sur l’adversaire et le ruer de coups via une vache d’enchainements rappelant de loin Dragon Ball Densetsu sur Saturn et Playsation.

Un très grand jeu Dragon Ball, Spike aurait largement pu s’arrêter là tant les critiques étaient presque unanimes. Ce jeu dispose d’un punch remarquable, les téléportations demandent une certaine maîtrise, tout comme l’apprentissage du Z-Counter.

Et puis vint le dernier jeu de la trilogie …

 

4 Comments

  1. Excellent test Sharnalk, cette période me rend nostalgique, j’espère toujours que Spike reviennent un jour malgré leurs échecs sur la PS360.
    N’ayant pas été convaincu par le gameplay de Xenoverse, j’aimerais bien petit DBZBT HD Collection, je viens d’ailleurs de commencer à rejouer à DBZBT3 et je doit dire que visuellement ça a pris un sacré coup de vieux, en revanche le gameplay n’a pas pris une ride et est toujours aussi jouissif.

    • Oui effectivement les Sparking comment à vieillir il serait temps de les sortir en HD.

      Moi non plus le gameplay de Xenoverse m’a pas tant convaincu malgré pas mal de points positifs sur la fidélité du manga.

      Quoi qu’il en soit EB est un jeu qui sort de nul part et qui est suffisamment fun à jouer 🙂

  2. Comme ai-je pu passer à côté de ces superbes articles Butoden et Tenkaichi !
    Bon je te prépare un ou deux petits coms pour rebondir sur ces articles géniaux et fort bien documenté mais avant toute chose

    Dragon Ball Z Budokai HD collection
    tu t’es laissé tenter ?
    A quand la même chose pour les Tenkaichi 🙁

    • Hello,

      Merci, cet article n’est pas bien référencé, faudrait que je fasse quelque chose pour. J’avais pris Budokai HD (qui rejoint ma longue collection de jeux DB) pour me refaire le mode histoire de Budokai 3. Dommage que Bandai Namco ait très mal protégé les ayants droits des jeux Budokai, puisque Budokai 2 appartient désormais à Atari (l’éditeur Français de l’époque qui distribuait les jeux).

      Les Sparking, Treevax (membre important de la communauté Bandai Namco) avait posé la question au producteur de Xenoverse, Masayuki Hirano. Et comme d’habitude avec les Japonais, la réponse fut assez vague : « Si on constate une demande, oui on y réfléchira ». Cela dit, quel est l’avenir pour ce si sympathique studio qu’ait Spike Chunsoft, et ce après J Star ? Je me le demande.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Please copy the string ooHbAn to the field below: