Les Goonies

Et voici un petit article sur mon film culte, le film de mon enfance, l’un des films que j’ai le plus visionnés dans ma vie. C’est très simple les Goonies, c’est LE film d’aventure avec des enfants ! Le seul et l’unique, il y a bien eu Super 8 qui fut une tentative de rendre hommage à ce genre de film qui a totalement disparu de la circulation.

Pour info, il y avait de nombreux téléfilms sur M6 à être diffusés le mardi soir, mettant en scène des enfants, je songe tout particulièrement au Mystère de l’île au moine, un film britannique de 1967 de Jan Darnley-Smith. Il y avait aussi un autre film à m’avoir marqué dans les années 80, mais je ne parviens pas à retrouver le nom, le mystère du Phare ou quelque chose comme ça…

Mais les Goonies, c’était de loin le film le plus drôle dans sa catégorie. Le film est tellement réussi que depuis l’ère du net, je me suis quelque peu renseigné sur le film, notamment cette si charmante ville qu’est Astoria. J’ai dû regarder plusieurs fois les commentaires audios (enfin sous-titrés en français sur l’édition Blu Ray) pour enfin connaître quelques secrets sur le film.

Vient faire de moi une princesse Mickey !
Viens faire de moi une princesse Mickey !

Le film dispose d’un scénario assez banal, mais il est tellement bien mené, et surtout l’humour des jeunes garçons tranche radicalement avec les autres productions. Et c’est selon moi ce qui constitue un des points majeurs du film : les héros ne sont pas niais et font de nombreuses références à la pop culture (Michael Jackson…). Cela apporte un plus indéniable au film, et c’est peut-être pour ça que le film vieillit si bien, car même si le fond de l’histoire est assez classique, la forme est travaillée.

Une de mes séquences favorites est probablement celle dans laquelle Bagou fait passer sa langue à travers la toile d’une peinture. Aujourd’hui encore, j’en rigole facilement. Le film surfe vraiment sur un humour très décalé par rapport aux autres productions actuelles. Le film s’ouvre sur une séquence d’évasion des Fratelli. Petit aparté sur la VF, mais Francis Fratelli (Joe Pantoliano) dans la version française est affublé d’un rire de vermine de Philippe Peythieu (voix d’Homer Simpson), je ne sais pas si ça été improvisé par le studio de doublage mais le résultat est génial ! Cette poursuite est l’occasion de présenter les héros, à l’exception de Mickey qui apparait en dernier avec son frère. Le film fait apparaitre Nick McLean, un caméraman du film, il joue ainsi le père de Bagou dans le film pour ce furtif caméo.

Bagou est le premier personnage à entrer dans la maison pour faire son show, vient ensuite Choco (Chunck en VO) qui nous gratifie d’une séquence emblématique du film :

Le bouffi Bouffon
Le bouffi Bouffon faisant rappeler la varicelle de Chunck !

Le hasard étant ce qu’il est, au moment où j’écris ces lignes, le propriétaire de la maison des Goonies à Astoria a décidé de barricader sa maison en raison des nombreux visiteurs. Les photos sur Twitter révèlent même un mot de ce nouveau propriétaire.

J’ai beau mettre la séquence au ralenti, je ne parviens pas à voir en évidence la varicelle de Jeff Cohen, peut-être suis-je myope ? La séquence est peu anodine et depuis reproduite sur un nombre incalculable de t-shirts. L’acteur aujourd’hui en parle avec rigolade, et ne renie en rien ce passage pas très glorieux de sa vie, bien au contraire !

Le truc que préfère ma mèreLes asiatiques ont toujours un train d’avance en technologie, c’était un lieu commun dans les années 80, aujourd’hui je ne suis pas sûr que cette caricature ait autant évolué. La musique de James Bond a toujours son petit effet. Vient l’histoire de la statue, encore une réplique très drôle du film. « C’est le truc que préfère ma mère » et Bagou qui répond sèchement « tu ne serais pas né si elle l’aimait pas ». Imparable et toujours aussi désopilant. Cette scène est la première à introduire le fait que Choco est très maladroit et casse de manière presque systématique les objets qu’il remet à sa place. Et ce, trois fois dans le film, la troisième lui sera bien entendu fatale puisque peu après, il devra quitter momentanément le groupe, le message est on ne peut plus clair !

Vient peu après la scène du grenier, ce grenier qui pour la petite histoire n’est nullement celui de la maison, bon cela parait assez logique mais pour le jeune naïf que je suis, ça ne l’était pas. Le commentaire audio révèle à ce sujet que le bras qui va rechercher le parchemin qu’a brisé Choco est celui d’un homme adulte. Des petits. Le genre de petits détails que des gars de l’équipe Faux raccord avaient trouvé d’eux-mêmes, je pense.

J’avoue que la voix française de Bagou (Mathias Kozlowski) est géniale, car le comédien qui raconte l’histoire de Willy le Borgne de cette manière, c’est à la fois ridicule et bien pensé. Pour couronner le tout, l’histoire nous apprend le pauvre sort d’un expert Chester Copperpot, il y a eu sur la toile plusieurs spéculations sur l’identité de la personne sur la photo. Quelqu’un en 2009 apporta la réponse, puisqu’il s’agissait de Robert Scaife, un des techniciens du film. Plus tard, le site Allociné révéla que le chercheur était interprété par Keenan Wynn.

vlcap-2015-07-26-21h50m27s956
Petite anecdote personnelle, mais le père de Troy me faisait vraiment penser à Alain Chabat dans sa première apparition.

La musique mystérieuse de Dave Grusin est vraiment brillante, et pourtant c’est un point du film qui revient assez peu. Et ironiquement, alors qu’il s’agit d’un film pour enfants, il ne devrait pas y avoir un grand soin apporté à ce point-ci, et pourtant la partition sonne juste, elle est remarquable.

La découverte de la BO des années plus tard m’a carrément fait redécouvrir le thème des Goonies « Theme From The Goonies » (la musique que vous entendez en fond) :

On peut entendre une variation de ce thème lorsque Brand réconforte son jeune frère. Je me suis souvent identifié à cette musique, et m’a parfois servi dans les moments durs, une manière de dire qu’il faut avancer.
Plan loupéLa suite du film nous entraine sur l’ascension des jeunes héros à localiser le trésor. Les acteurs rigolent aujourd’hui d’un des écrans verts les plus foireux de l’histoire du cinéma pour reprendre leurs termes. Personnellement, avant d’écouter cette anecdote des bambins, je n’avais jamais fait très attention à ce montage effectivement déroutant.
A ce propos, toujours dans cette scène, on peut y entendre l’une des rares musiques absentes de la BO (lorsque les gamins marchent vers le restaurant en comptant leurs pas), dommage car elle est très belle.
Carte des GooniesMais juste avant, une scène a été coupée, elle faisait apparaitre Troy Perkins, le prétentieux de service et rival de Brand vu qu’ils visent tous deux la même femme. La scène se passant dans un magasin, Troy se croit malin de brûler une petite partie de la carte. Malgré le retrait de cette scène, la carte conservera ses brûlures.
Goonies E.TSincèrement cette scène coupée n’est vraiment pas extraordinaire, et rompt avec le rythme du film. De même qu’il me parait incohérent d’y voir Brand les rattraper aussi vite. En parlant de Brand, le plan dans lequel il tombe de son vélo est évidemment un hommage au film E.T de Steven Spielberg qui produit les Goonies.
Un évident clin d’œil à un de ses plus grands succès, vous verrez que les allusions aux autres grands succès de l’époque ne s’arrêtent pas là.
Pour revenir au film, dans le restaurant, c’est l’occasion de voir enfin les Fratelli. Je ne peux que rendre un énième hommage à Anne Ramsey qui incarne à merveille Mama Fratelli. Elle est décédée en 1988, soit quelques années après le film, mais ce ne fut en aucun cas son dernier film.
Dans le film, elle incarne l’intrépide Mama, et met en relief son fort caractère et sa ténacité. Elle est ni plus ni moins la plus cruelle des trois bandits.
Jake Fratelli, il s’évade de prison et le film commence d’ailleurs par lui. Il est interprété par le charismatique Robert Davi, l’acteur à qui nous devons une réplique culte de Die Hard, Piège de Cristal dans l’hélicoptère. Impressionnant physiquement, et mieux il chante en italien dans ce film, ce qui irrite ses deux comparses. J’aime beaucoup la petite phrase de Mickey à son sujet – C’est celui qui essaie de chanter ?

Robert Davi lui-même en rigolant, jugeant cela comme un moment effrayant du film.

Francis Fratelli est joué par Joe Pantoliano. Ce personnage est particulier, car dans la version française, comme je le disais plus haut, Philippe Peythieu l’affuble d’un rire de vermine totalement absent dans la version originale, du coup le personnage gagne rapidement en sympathie. De toute évidence il ne peut pas encadrer son frère Jake.

Mama FratelliCes trois personnages se confrontent alors aux héros, et à la grande gueule de Bagou. Seul Choco se rend compte de l’existence d’un cadavre dans le garage, mais la mythomanie du personnage est telle qu’aucun ne le croit.

Dans le même temps, le tournage change de lieu pour filmer toutes les scènes se passant dans la cave. Là où se trouve le malheureux Sinok (Sloth dans la version originale). Lui aussi décède quelques années après le film. A la base, John Matuszak était un footballeur américain et se reconvertit dans le cinéma. Soulignons qu’il est incarné par Richard Darbois, la célèbre voix française d’Harrisson Ford et qu’il est (pour une fois) totalement méconnaissable dans ce rôle-là.

L’arrivée de Sinok permet de donner au film quelques allures de film d’horreur. Une fois sortis du cinéma, nous avons le droit à la meilleure réplique de Ke/Data du film :

Goonies Ké Je me demande ce qu’il y a dans le sac

Et ce, en parlant d’un cadavre recouvert d’un sac poubelle. Ce qui ne manque pas de faire rire les acteurs aujourd’hui tellement cela paraît gros. Ce n’est qu’après cette petite présentation du restaurant que l’exploration commence véritablement. Après un rapide aparté sur Sinok qui terrifie tous les enfants, diverses découvertes notamment celle des faux billets… On constate que plusieurs fois, les Goonies auraient pu s’arrêter dans leur quête, et ce sur trois paliers : d’abord les faux billets (solution malhonnête), les pièces de la fontaine (idem) et enfin le trésor de Willy.
Curieusement, on se débarrasse de Chunck/Choco, le petit gros du groupe et donc par extension le trouillard. South Park, dans la saison 1 rappelle cela à Cartman brièvement. Quant à penser que la veste de Cartman est inspirée de celle de Choco, il n’y a qu’un pas.

Baruch Atah Adonai GooniesOn retrouve la règle de trois évoquée en haut pour Choco puisqu’il commet trois maladresses, la statuette chez Mickey, la bombonne d’eau et pour finir un cadavre ! Le dernier aura des conséquences importantes dans l’histoire mais j’avance un peu. La scène du cadavre me faisait peur enfant, c’était le moment où je détournais invariablement les yeux.

Mickey commence à devenir un brin schizophrène et devient obsédé à l’idée de trouver le trésor, et finalement les Frateli ne donnent pas d’autres solutions. Au final, Choco est très vite intercepté (en raison de sa malchance) par les bandits.
Une scène sur la tuyauterie a lieu, qui est plus une séquence de sketchs. Avec bien entendu l’histoire du fameux slip rouge de Steve Antin, un faux raccord ou alors, c’est excessivement étrange …
 Goonies slipi rouge Steve Antin
Vient ensuite un des passages les plus drôles du film, Choco est contraint de raconter toute son histoire aux bandits, seulement, ce qui est génial, c’est que le jeune acteur raconte quelques histoires véritables. Notamment dans ce camp pour gros, par contre l’acteur précise que ce n’est pas lui qui s’est fait virer de la colonie dans les faits, mais un camarade à lui. En revanche ne cherchez pas, l’histoire du vomissement sur le balcon, c’est bien évidemment faux :p
Goonies Andy
Un passage traumatisant pour Kerri Green en raison de sa réplique « il n’est pas beau mon corps ? », dont beaucoup ce sont moqués par la suite.
La scène de la tirelire géante est intéressante, on arrive donc au second palier de l’enjeu des Goonies, l’histoire pourrait tout aussi bien s’arrêter sur cette progression et la question se pose au sein des protagonistes. Cependant, Mickey, avec un brillant discours, parvient à reformer les troupes. Et ce, avec cette musique remarquable que j’ai évoquée plus haut.
L’occasion de revoir Steve Antin (Troy) qui s’est très bien remis de son accident dans les WC. Avec le fils de Franck WellsMais qui sont ses deux acolytes ? Le jeune homme de droite, Eric Briant Wells est le fils de Frank Wells, le directeur des opérations de l’époque de Walt Disney. Encore un lien entre le film et Disney. Celui du milieu se nomme Ralph Fiennes et jouera plus tard dans le film Hamlet.
Le film présente un peu plus Sinok et son amour pour les barres chocolatées (les Baby Ruth). L’occasion de créer une belle amitié avec Choco qui n’est pas si malchanceux que cela. Une fois délivré, on en apprend un peu plus sur ses canulars, et le réalisateur glisse sans citer le film une référence aux Gremlins. Il faut souligner que les Goonies et les Gremlins ont souvent été vendus en coffret. Probablement parce que le point commun des deux films est le scénariste : Chris Columbus, ce qui explique sans doute cette référence du flic dans le film.
Après la découverte de la triple pierre, les comédiens ironisent sur le fait que Mickey parle tout seul et prendrait en otage ses compagnons. Alors qu’à l’époque, il n’était pas possible de passer par l’ordinateur, l’équipe technique a soigneusement réalisé la chute de Data sauvé par ses dents de la mort.
Toujours dans l’article d’AlloCiné sur le film, le jeune acteur Sean Astin (Mickey) avait accepté le projet en ayant comme promesse d’embrasser une fille durant le scénario. Le scénario à dû être remanié puisque cela se fait par un quiproquo. Il faut rendre hommage aux décors, bien qu’ils soient très ancrés dans les années 80, ils sont quand même très cool !
Piano GooniesIl y a quelques problèmes de faux raccords, si on est attentifs, sur les fameuses dalles qui disparaissent en cas de fausses notes. C’est probablement l’épreuve la plus terrible de Willy, et pour l’occasion, Mickael Jackson et sa famille assisteront au tournage (et uniquement pour cette scène). Une sacrée pression pour les jeunes acteurs.
La tension est vraiment bien calculée, puisqu’elle est double car les bandits sont prêts à en découdre, mais le gang (magique) de Data parvient à les retarder. Andy qui n’est pas une Goonie et qui plusieurs fois manifestait son envie de quitter l’aventure sauve la bande d’un mauvais pas ! La séquence du toboggan est gentillette, et viellirait presque par rapport au reste du film, lorsque j’étais enfant, oui c’était de gros veinards cette petite bande, je voulais le faire, aujourd’hui c’est clairement moins mon trip dirons-nous. Et je ne comprends toujours pas où sont les trois interactions qui permettent aux héros de sortir dans 3 chutes différentes ?
Bateau GooniesL’apparition du bateau de Willy est magnifique, bien sûr tout le monde le sait ou presque, mais les acteurs découvraient en même temps ce magnifique décor. Ainsi, lorsqu’ils regardent la caméra s’étonnant de ce bateau, leur surprise est d’autant plus authentique.
Bien que le bateau soit véritable, toujours sur Allociné, l’émission Faux Raccord N°92 révèle un problème technique dû à la cascade qui est un effet numérique. Ce trucage est alors révélé par Brant qui éclabousse ses amis. Un détail que moi-même, j’aurais été incapable de trouver.
A ce moment du tournage, il y avait quelques tensions entre Sean Astin et Corey Feldman, et cela se traduit par une très brève dispute entre leurs personnages respectifs. Mais pendant le tournage, a priori, ils n’étaient pas les meilleurs amis du monde.
Curieusement, la scène dans laquelle Mickey fait son monologue devant Willy est sujette à plusieurs moqueries chez les autres acteurs, notamment chez Josh Brolin qui détourne sa réplique dans les commentaires audios :
– Depuis combien de temps êtes vous là ?
– Assez longtemps pour voir que t’es fou
La scène est efficace, et c’est l’occasion de pouvoir entendre la musique de Willy déjà entendue lorsque Mickey décrivait son histoire dans le grenier. Si les pièces et les autres trésors proviennent du parc d’attractions de Disney, via la célèbre attraction des Pirates des Caraïbes. A présent, le squelette de Willy le Borgne est ajusté dans le bureau de Richard Donner, la classe !
Plan amusant où l'on peut voir Martha Plimpton s'endormir
Plan amusant où l’on peut voir Martha Plimpton s’endormir au dernier plan

Des rumeurs prétendent que les squelettes du bateau viendraient d’Inde, mais aucune confirmation n’a été prouvée dans mes recherches.

La quête des joyaux pourrait alors se terminer là, mais les Fratelli reviennent pour une ultime confrontation. Data et ses gadgets ne pourront pas sauver la mise cette fois. C’est donc le retour de Choco et de Sinok, à ce stade de l’histoire, on avait complètement oublié Choco, ça parait presque étonnant de voir qu’il a été autant écarté et ce sur des scènes aussi emblématiques que l’apparition du bateau ! Une courte scène avait été réalisée mais fut supprimée voyant alors Sinok et Choco encore et toujours sur les traces de ses amis, cela aurait été trop redondant avec sa découverte des tuyauteries.
A ce moment de la production, le film avait engagé des doublures des héros et ce pour les scènes où ils doivent se faire jeter à l’eau par les mauvais ! Les doublures sont largement reconnaissables lorsque Sinok vient les repêcher avec sa liane. Le Blu Ray de par sa résolution identifie très facilement ce montage pourtant invisible à l’ère des VHS.
L’autre chose très facile à voir est également le faux coup de poing de Martha Plimpton à Anne Ramsey, l’arret sur image est assez flagrant. Par contre le passage où Mama Fratelli révèle avoir fait tomber plusieurs fois du berceau Sinok est drôle mais horrible à la fois « berceau s’envole ? ».
Goonies PieuvreUne scène importante fut coupée, celle de la grande pieuvre, Choco mentionne cela dans la version finale du film. La scène est intéressante puisqu’elle révèle pourquoi personne auparavant n’avait mis la main sur le trésor, cela pouvait signifier qu’il y avait un gardien si j’ose dire. Pourtant, en dehors de cela, c’est vraiment très kitsch et cela casse grandement le rythme du film. Un résultat que j’ai toujours trouvé cheap, dommage de ne pas avoir retiré le dialogue de Choco sur l’énonciation de la pieuvre. D’ailleurs, je croyais à la base que c’était un énième mensonge du personnage à l’instar du début du film, mais en fait non !
Les héros parviennent enfin à s’enfuir en laissant hélas Sinok derrière eux. A ce propos, si Sinok montre fièrement son T-Shirt de Superman, c’est probablement un clin d’œil du réalisateur, rappelant qu’il lui même réalisé les deux premiers films de Superman. Le dernier acte du film fait la part belle aux invités. Et ils sont très nombreux, Jenny Lew qui incarne la mère de Mickey est sa véritable mère. Elle est devenue productrice. La mère de Choco (Jeff Cohen) qu’on entrevoit dans le film est écrivain et elle fut très populaire à cette époque.
Richard Donner en Caméo
Richard Donner à droite en caméo et à droite Dan Kolsrud.

Vient la célèbre scène des bijoux, et ce grâce à la traduction de Bagou et son étendu talent pour l’espagnol. Finalement, la baraque des Goonies est sauvée par le sac de billes de Mickey.

Se terminant par ce magnifique bateau de pirate poursuivant son voyage, les héros disant au revoir une dernière fois à ce magnifique spectacle. Le film ne pouvait pas se terminer autrement.

Et ainsi se termine ce film qui m’est si important, car il a traversé les années sans véritablement vieillir à mes yeux. Aujourd’hui, pour une personne qui découvre le film, c’est peut-être beaucoup plus plus dur de rentrer dedans, car le film est très ancré années 80, et c’est une culture qui ne fait plus vraiment écho aux règles du cinéma d’aujourd’hui. A mes yeux, il reste un éternel chef-d’œuvre, car il me replonge dans mon enfance et il cristallise à merveille cette soif d’aventure à laquelle nous aspirons tous.

Je ne vais pas revenir sur les scènes coupées contrairement à mon article sur Dracula car j’en ai déjà parlé au-dessus, à l’exception de la mini-scène dans laquelle Data déroule ses jumelles qui ne fonctionnent pas.

Les acteurs

Parmi les acteurs enfants, quelques-uns ont brillamment réussi tandis que pour l’un d’entre eux, ce fut la descente en enfer :

  • Sean Astin est probablement beaucoup plus connu aujourd’hui pour Sam dans le film Le seigneur des anneaux. J’espère tout de même le revoir dans un autre film d’envergure.
  • Corey Feldman, c’est compliqué d’en parler. Il a commencé sa carrière très jeune, je me rappelle avoir vu Vendredi 13 le chapitre final en me disant « mais c’est Bagou ? ». Enfant star dans les années 80, ses problèmes de drogues causeront de sérieux dommages sur sa carrière, et ce, il y a déjà plus de 20 ans. Dernièrement, l’acteur a révélé avoir été victime de pédophilie par des stars d’Hollywood.

Son dernier clip fut vivement critiqué en raison de cette polémique.

  • Jonathan Ke Quan, repéré par Steven Spielberg, nous le connaissons tous par le second volet d’Indiana Jones, je me rappelle qu’à mon collège, il y avait des rumeurs morbides à son sujet, comme quoi il était décédé très jeune. Je ne sais pas ce qui avait alimenté de telles rumeurs, puisqu’il est bien vivant et en bonne santé, cependant il faut reconnaître qu’il se fait très discret, notre homme se trouve derrière la caméra à présent.
  • Jeff Cohen alias Choco, jeune acteur qui pendant le film avait la varicelle lors du tournage. Il est devenu aujourd’hui avocat et semble bien réussir sa vie.
  • Josh Brolin, alias le grand frère du film a plutôt bien réussi sa carrière, si vous n’avez pas vu le film le No Country for Old Men je vous le recommande, c’est vraiment un chef-d’œuvre. C’est d’ailleurs lui qui prête sa voix à l’imposant Thanos de l’univers Marvel. Un acteur hautement qualifié et son talent n’est plus à démontrer.
  • Kerri Green, elle, n’a malheureusement pas eu une carrière intéressante, quel dommage. A présent elle est devenue scénariste.
  • Martha Plimpton a beaucoup joué dans les séries TV tels que Urgence ou Grey’s Anatomy. Au niveau cinéma, elle n’a pas joué de films très marquants hélas. Elle est très présente dans le théâtre.

La minute News des Goonies

Goonies en SteelbookJ’ai pris énormément de retard pour écrire cet article mais finalement, le hasard fait bien les choses car le film vient tout juste de ressortir en Blu Ray mais en édition Steelbook.

Les bonus restent identiques à l’ancienne version Blu-Ray. Et là encore, chose suffisamment rare pour être soulignée, mais Warner France a pris le soin de sous-titrer les commentaires audios (contrairement à la version DVD). C’est juste inouï quand on sait que parmi leur catalogue de DVD, très peu de films ont bénéficié de ce bonus traduit (Exorcist).

 

 

L’original Soundtrack de 2010

Goonies Original SoundtrackL’original Soundtrack des Goonies est vivement conseillée aux fans du film, malheureusement et pour des raisons mystérieuses, la musique accompagnant la bande en train de faire route vers le restaurant n’est pas présente. Peut-être que cette musique a été perdue avec le temps.

Les musiques présentes sont de pures merveilles, j’ai toujours une fascination pour Discovering the Map et Into the Unkown en plus de la musique mise en écoute plus haut.

Il serait vraiment temps qu’un jour je m’intéresse aux autres travaux de Dave Grusin.

5 Comments on Les Goonies

  1. Voilà un film que je n’ai jamais vu mais dont j’ai souvent entendu parler ! J’avais joué au jeu vidéo sur Amstrad CPC, sans doute un des jeux les plus durs et les plus étranges que j’avais… Je me souviens pas avoir passé le niveau 2…

    View Comment
    • Je n’ai jamais joué aux jeux vidéos quant à moi concernant les Goonies. Je me rappel que la pochette “Les Goonies 2″sur Nes me semblait très mystérieuse, car je pensais également qu’il y aurait une suite à ce fameux film, hélas non 🙁

      View Comment
  2. Je l’ai enfin vu… ! Mon gosse de 7 ans a adoré, comme quoi il y a vraiment un truc avec ce film. De mon côté, je l’ai regardé presque comme un documentaire historique… par contre les voix en vf de l’époque (toujours les mêmes d’un film à l’autre) m’ont pas mal irrité je dois l’avouer.

    View Comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*