Saint Seiya Abel

Les faux raccords !

faux raccord

La Cloth d’Andromède est détruite par le Burning Corona, pourtant elle ne visait que Phoenix à la base. Cette erreur s’explique très logiquement, car le but était d’uniformiser l’état des bronzes au moment où ils arriveraient au temple d’Abel.

vlcap-2014-09-02-20h11m32s51

Camus et Saga affrontaient Jaô et Bérénice ! Où était donc Shura ?

Casque Shiryu

Le casque de Shiryû réapparaît par magie au Yomotsu Hirasaka.

Camu Abel cloth broken

 

Le film n’est pas avare pour montrer à la fin des combats des armures se briser, pour marquer le coup. Pourtant si la Cloth du Verseau vole en éclats au milieu du film, elle réapparaît flambant neuve sur Hyôga.

Lorsque Shiryû est sur le point de déclencher toute sa colère sur Death Mask, la position de ses jambes s’incline en l’air, et le plan suivant quant à lui remet sa position initiale avant de revenir sur celle indiquée. Il s’agit là d’un montage sans doute maladroit.

Atlas parle

Au moment où Shun stoppe la main d’Atlas, le Corona Saint nomme le personnage puis ensuite se lève. A ce moment là, la bouche d’Atlas continue à bouger mais le comédien japonais (Akira Kamiya) ne parle plus. Probablement un prolongement de texte supprimé au dernier moment.

Peu après, Atlas termine sa basse besogne, à ce moment là, le torse de cloth d’Andromède est de nouveau visible alors qu’elle était détruite peu avant par le Corona Saint.

Les images inédites du film

Quelques images ont été diffusées notamment sur le pamphlet du film mais n’ont jamais été utilisées dans le film.

Capture d’écran 2015-11-22 à 17.59.04Cette première image issue du pamphlet permet de révéler les nouveaux ennemis des bronzes. Abel ne porte pas encore ses couleurs définitives. Les Golds n’apparaissent pas sur cette illustrations ce qui donne l’impression que le film devait uniquement inclure que 3 adversaires.

On peut constater que Bérénice semble être le leader sur cette illustration tant il est mis en valeur. Atlas Bérénice et Jaô possèdent des cloth d’un rouge vif rappelant bien sûr le soleil. Le résultat final changera considérablement.

Il faut rappeler que les Gods Warriors du second film avaient eux aussi des couleurs non-définitives lors du trailer du film.

 

Cette image provient du Jump Gold 2, contrairement à ce qu’elle laisse penser, ce plan est presque inédit dans le film puisqu’elle permet de révéler Abel répondant alors au constat alarmant de Camus.

Capture d’écran 2015-11-22 à 18.17.12Cette image montre un plan qui ne sera pas utilisée lors de la première apparition d’Abel dans le film, probablement parce que le film s’intéressait plus aux retrouvailles d’Abel et Athéna. Ce plan sur les Corona Saint n’est donc pas utilisé.

kanzak12Une image du pamphlet révélant déjà la confrontation entre Hyoga et Bérénice qui ne dispose pas encore de ses couleurs définitives.

Jao vs Shiryû

Une séquence qui fut très longtemps jugée énigmatique puisque Shiryû y affronte Jaô alors que le montage final du film ne nous montrera rien sur ce prétendu combat. Plusieurs théories sont possibles, déjà, est-ce que les Golds Saint devaient ils apparaitre dans le film ? Est-ce que Shiryû ne devait il pas affronter directement Jaô et non Death Mask ? Dans le cas contraire, il aurait été très étonnant de faire affronter Shiryû deux adversaires de suite, et ce malgré la grande popularité du personnage dans les années 80-90 …

Les influences du film sur le manga

Ce film est un déluge de bonnes idées. Nous ne connaissons pas le degré exact d’implication de Masami Kurumada sur ce film ; quoi qu’il en soit, plusieurs idées seront réutilisées dans le manga.

Cosmic Marionation /Golden Death Hair

Ces deux techniques ont quelques similitudes, puisqu’elles privent de liberté leur victime. Dans les deux cas, Hyôga sera la cible désignée.

Saga et Kanon même finish

Saga meurt en emportant avec lui Jaô quant à Kanon, il utilise la même posture pour tuer définitivement Rhadamanthe.

Les Gold Saints sont ressuscités

Gold saint Hades

Et à première vue, Saga, Shura et Camus restent fidèles envers Athéna. Le manga laisse une ambiguité envers Deathmask et Aphrodite (pas une seule parole attestant de leur loyauté ou non). Toutefois, ils apparaissent bien derrière Shion, ce qui témoigne qu’ils étaient dans le coup. Dans le film, ils profitent du cosmos de Phoebus Abel pour se venger de Shun et Shiryû.

Les Bronze Saints sont délaissés par Athéna.

Athéna congédie les Bronze Saints dans le film, il en sera de même pour la bataille d’Hadès. Athéna ne souhaitait en effet pas voir disparaître ses plus proches protecteurs. Seiya fera les frais de ce bouleversement.

Le nouveau visuel du Yomotsu Hirasaka

L’antichambre de l’au delà réapparait dans le film, avec un visuel différent de la série. Ce même visuel sera repris dans les OVA’s du Junikyû.

Le dernier rempart.

Le rôle d’Atlas est souvent appelé celui de dernier rempart. Jaguar par exemple ne remplissait guère ce rôle là lors du premier film (sauf dans la comédie musicale issue de ce film).

Ce rôle consiste à bloquer un par un tous les héros, et ce souvent avec une facilité déconcertante. Beelzebub reprendra le flambeau dans le quatrième film, puis Thanatos le dieu de la mort dans le manga.

La purification de la Terre.


L’argument principal d’Abel fera finalement écho au cinquième film, car le message y est très similaire. On peut même l’entendre de la bouche d’Odysseus. Cette ambition est également tenue par Kryshna et Poséidon. Cela change grandement des ambitions de dominer la terre.

Les dieux sont intouchables.

Abel dieu retourne les coups de ses opposants

Cette information est introduite dans le chapitre 61 du manga, publié le 18 octobre 1988, pourtant le film appliquera lors de sa sortie (Juillet 88) déjà cette règle. Nul doute que Masami Kurumada a probablement établi cette idée de lui-même sur le film.

La mort d’Athéna.

Le film conducteur du film sera presque repris dans la partie Hadès. Se poignardant elle-même, Seiya et les autres héros sont boulversés par ce terrible constat : Athéna est morte. Pas tout à fait finalement.

nouveau Questo

2 Comments

  1. Encore un très bon article. J’ai également beaucoup aimé cet OAV et sa bande son, qui ont longtemps été, comme tu le dis très bien, le testament de la série, et la dernière image qu’elle a donné. J’ai cherché la fameuse marche militaire (très drôle au moment où elle apparait) pendant des années ! Je n’ai qu’un seul regret sur cet OAV, c’est cette espèce d’insistance sur les déformations des visages lors des attaques subies.

  2. C’est un film, pas un OVA 😉
    J’aime beaucoup les déformations des visages crées par Yamauchi via le combat de la maison de la vierge. Après les gouts et les couleurs ^^

    La marche militaire, on me l’avait rippé il y a longtemps. Je te l’ai envoyé par mail.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Please copy the string SimrPt to the field below: